Accueil > Les révolutions scientifiques > L’aire de la parole

L’aire de la parole

lundi 15 avril 2002

La découverte du rôle majeur du cortex cérébral ne date que de la fin du XIXème siècle. La première localisation fonctionnelle du cerveau fut la découverte de l’aire de la parole en 1861.

En pratiquant l’autopsie de monsieur Leborgne, un de ses anciens patients qui avait présenté, de son vivant, des troubles de la parole (aphasie), le docteur Paul Broca découvrit que le déficit de son patient provenait d’une lésion vasculaire dans la troisième circonvolution frontale de l’hémisphère gauche. Depuis cette région du cerveau porte son nom, c’est l’aire de Broca. Ce cerveau historique est conservé au musée Dupuytren à Paris. L’aire de Broca est le centre cérébral que nous utilisons pour parler. Les toutes nouvelles techniques d’imagerie médicale, dont nous allons parler plus loin, ont, en effet, permis de confirmer sur des sujets sains l’activation de cette partie du cerveau lors des opérations de parole.

Jusqu’au début des années 1950 toutes les informations que l’on pouvait recueillir sur le fonctionnement du cerveau humain provenaient de l’observation des effets de lésions ou de traumatismes, essentiellement celles du cerveau gauche, le plus souvent post mortem.

Dans la deuxième partie du XXème siècle deux révolutions ont modifié de façon radicale notre connaissance du cerveau humain.