Accueil > Une clé pour demain > Une nouvelle perspective

Une nouvelle perspective

vendredi 19 avril 2002

Ainsi sommes nous en train de mettre à jour, au travers des découvertes récentes sur l’hémisphère droit, certaines clés des structures profondes de la pensée humaine. La recherche scientifique dans ce domaine est extrêmement difficile car elle utilise nécessairement les outils de l’hémisphère gauche pour analyser le fonctionnement de l’hémisphère droit ! C’est un peu comme si l’on essayait d’observer les étoiles à l’aide d’un microscope !

Il y a erreur de dimensionnement. L’imagerie médicale permet aujourd’hui de voir fonctionner un cerveau sain, elle permet de dire quelles régions du cerveau sont activées par tel type d’action. Elle ne permet pas de dire comment les informations sont traitées par les parties actives du cerveau, et si elles le sont de la même façon suivant qu’il s’agit de l’hémisphère gauche ou de l’hémisphère droit. En revanche, ces nouvelles techniques ont permis de mettre en évidence que les femmes utilisent assez systématiquement les deux hémisphères sur des tâches où les hommes ont tendance à n’utiliser que l’hémisphère gauche. Cela vient-il du fait que la domination de l’hémisphère gauche soit plus récente et moins systématique chez les femmes que chez les hommes du fait de structures très masculine de notre civilisation, ou bien, comme le pensent certains chercheurs, cette particularité, en permettant aux femmes d’être toujours en prise avec le concret, avec le vivant, n’est-elle pas une sorte de sécurité pour la protection des enfants, et par extension pour la protection de l’espèce ? Quoiqu’il en soit, ces recherches tendent à montrer que la communication interhémisphèrique est plus importante chez les femmes. Or nous avons vu que notre civilisation semble bien être à un tournant, et qu’une des clés de l’étape suivante est, sans doute, la coopération consciente des deux hémisphères plutôt que l’assujettissement de l’un par l’autre comme c’est le cas jusqu’à présent. Associer l’analyse et l’harmonie du monde en une seule conscience est sans doute l’enjeu de demain.

Ce n’est sans doute pas un hasard si le moment où l’on découvre les potentialités du cerveau droit correspond à l’émergence d’un grand mouvement d’émancipation des femmes. Enfin, lorsqu’il dit : "Le XXI ème siècle sera spirituel ou ne sera pas", André Malraux, cet éminent cerveau droit, n’avait-il pas la vision d’une nouvelle structure de la pensée humaine basée sur la mise en commun des compétences de nos deux hémisphères.